• C'est pas ma faute, m'dame !

    Je rentre d'une soirée mouvementée.

     Où j'ai tenté, humanisme oblige, de régler un différent entre amis à propos d'un viandage majeur en scooter, c'est ça le bonheur quand on partage une propriété privée.

    J'en avais strictement rien à battre, mais il s'agissait de trois potes que j'adore, et que je voyais mal se déchirer pour si peu.

    Ca m'apprendra à tenter la médiation.

    Le responsable de l'incident, presque aussi torché que moi, m'a mis trois claques pour tentative d'exposition de théorie ennemie.

    A la quatrième, la patience à bout, j'ai suggéré un lieu neutre et discret me permettant une explication physique entre hommes qui ne se finisse pas à la Sûreté Générale (lieux dont je connais déjà, à mon grand regret, la configuration, pour terrorisme intempestif).

    Je monte dans sa bagnole, où je tente encore de lui expliquer que l'amitié qui le liait à ses congénères n'est pas condamnée, et que tout ça n'est qu'anecdote.

    Deux minutes plus tard, malgré mes tentatives de dédramatisation, il me désigne un parking: "Ok, y'a personne, on va pouvoir discuter".

    Le plus dur a été d'expliquer au taxi chiite, sur le chemin du retour, que mon Tshirt est hyper design, et que ses giclées de sang sont la dernière création Gucci.

    Franchement, je ne suis pas fier.

    Mais je n'ai pas commencé, et j'ai fait tout ce que j'ai pu pour éviter la violence gratuite.

    Les dents ne tâchent pas, mais c'est fou comme ça saigne, il m'en reste encore plein les poings.

    Soirée de merde, en gros, qui n'a été rattrapée que par la post-fraternisation qui caractérise toute effusion de sang. Et la satisfaction mesquine, machiste, et tout ce que vous femmes voulez, de ne pas avoir eu à renier un témoignage.

    J'étais quand même à deux doigts de penser, comme Coluche, que "s'intéresser aux problèmes des autres, c'est utiliser son intelligence à ses dépends".

     

     


  • Commentaires

    1
    sainte mère de tous
    Samedi 20 Mai 2006 à 06:19
    bordel,
    t'aurais du venir avec nous, c'était beaucoup plus gay! et vive la propriété privée... anne
    2
    Samedi 20 Mai 2006 à 06:25
    Nom de Dieu, et nom d'une touffe
    tu sais pourtant que je te suivrais n'importe où, tant que nous sommes les meilleurs ennemis du monde...
    3
    Liquid
    Samedi 20 Mai 2006 à 06:32
    N'empêche
    J'aime bien ta signature. J'espère juste que ça va pas faire une jalouse en Inde, je n'ai pas osé lui faire part de ton existence. Y'a de la jalousie en vue.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :