• Qu'est ce que j'ai rigolé hier : j'ai discuté avec un Libanais qui m'a fait mourir de rire en me racontant ses déboires avec les SR (Services de Renseignement).

    Il a passé 2 jours en taule parce qu'il avait appelé son chat "Shalom".

    Welcome to Lebanon !


    4 commentaires
  • Bien que la force gravitationnelle soit bien moins forte que la force électro-magnétique, cette dernière est tout de même une plaie.

    Sauter plus de 2 mètres condamnera une constitution normale à la foulure pour les chanceux, à la fracture pour les malheureux.

    Et on n'a toujours pas trouvé le « graviton » faisant office de messager de la blessure.

    Quatre forces dans l'univers : électro-magnétique (merci Faraday), nucléaire forte (les protons et les neutrons forment un noyau), nucléaire faible (l'électron tourne autour du noyau), et gravitationnelle (cette force qui dit à la Terre : « Ah tiens, salut, tu vois le Soleil là-bas ? Ben tu vas tourner autour »). Cette dernière force reste une inconnue, car si l'on en croit la théorie de la Relativité d'Einstein (sans le recours à la "constante cosmique"), l'univers devrait se compresser. Pourtant, il est en pleine expansion : d'après les dernières estimations – et encore, sans doute fausses – l'univers est plus large de 100.000 kilomètres chaque seconde.

    Ne tentez même pas d'imaginer ce sur quoi l'Univers s'expand. Il « gagne » sur le « Rien ».

    Et tenter d'imaginer le « Rien » revient à tenter d'imaginer « quelque chose ».

    Les théories actuelles ont recours à cette fameuse « matière noire » pour résoudre le paradoxe de l'Univers : ainsi, la Matière telle que nous la connaissons et concevons ne représenterait que 2% de la masse de l'Univers, et la Matière Noire, ou Anti-Matière, infiniment plus lourde, représenterait 98% de la masse universelle.

    Et personne n'a encore aujourd'hui aucune idée de ce que peut être cette Matière que personne n'a jamais observée.

    Quelque chose me dérange dans cet univers : comment concilier la Raison et le Réel ?

    Premier post d'une série chiante sur « Réalité, mon cul ! », introduction à la Matrice...

     


    9 commentaires
  • Grand évènement de vendredi dernier : après 5 mois à se taper la musique pourrave qui règne dans les boîtes libanaises (ça va de Daniel Guichard à de la dance en passant par la Star Ac locale), il me fut enfin donné l'occasion de goûter aux joies d'un vrai concert.

     

    Après un tour de chauffe chez Goldarrak (Julien) et sa Pitchoune (Olivia), nous sommes partis cheveux aux vents nous gaver les oreilles de gros son. En ayant pris bien soin bien sûr d'avoir deux litres d' Arrak dans les poches, grâce à l'aide de la douce Nadia (un concert sans alcool est une guerre sans civils).

     

    La salle était bonne, les groupes étaient bons.

     

    Mais alors le public ! Nom d'une touffe, ils avaient pas l'air, comme ça : beaucoup arboraient fièrement des T-Shirts de groupes interdits au Liban, comme Morbid Angel ou Cradle Of Filth (Crados du Fist, pour les amateurs).

     

    Mais quelle bande de tarlouzes.

     

    J'ai donné UN coup d'épaule. Julien s'est fait un plaisir de se joindre à la bagarre.

     

    Cinq secondes après, un colosse m'avait sorti de la salle, et me hurlait dessus tout en me plaquant d'une main contre le mur, mes petites jambes battant désespérément dans le vide (oui là j'en rajoute, d'accord).

     

    Me suis fait virer pour « violences en réunion », Julien itou.

     

    Heureusement, y'avait plein d'entrées dans la salle, et des videurs qui ne nous connaissaient pas encore.

     

    J'ai tenté de créer un mouvement de subversion, en tentant de convaincre quelques locaux qui faisaient les durs qu'un concert sans slam, et a fortiori sans pogo, ça mérite le Tribunal Pénal International.

     

    Slam is better than sex, and pogo than masturbation.

     

    J'ai eu droit à des regards consternés, c'est à peine si les mecs sortaient pas les briquets alors que la double batterie s'en donnait à cœur joie.

     

    J'ai eu plus de succès avec ma deuxième tentative de pogo : 10 secondes.

     

    Hop, dehors.

     

    On est allés finir la soirée chez Khalou, rue Monot, où Julien a eu la joyeuse idée de faire une apologie d'Ariel Sharon à une célébrité locale qui se targuait, le pauvre bourricot, d'avoir fait la Star Ac.

     

    Ca a pris trois personnes pour calmer le gros.

     

    Bref, le son était bon, mais les pseudo métalleux locaux sont vraiment des peaux d'truffes à qui on devrait interdire de porter du cuir.

     

    Heureusement que j'avais pas mes New Rock, y'en a deux trois qui mériteraient de se faire refaire une dentition à coups de latte.


    10 commentaires
  • Samir Geagea (chrétien), Saad Hariri (sunnite) et Hassan Nasrallah (chiite, chef du Hezbollah), en train de faire semblant de discuter pour mieux s'égorger

    J'ai pété mon appareil photo. Neuf. Et bien entendu, la garantie Canon s'applique partout dans le monde, sauf au Liban.

    Alors que, si tout se passe bien, la guerre civile recommence le 14 mars.

    Comment je fais pour filmer les cocktails molotov? Comment je fais pour mettre en boîte l'intelligence de la foule?

    L'intelligence de la masse étant inversement proportionnelle à sa taille, on ne peut que se réjouir que les Libanais ne soient que 3 millions.


    6 commentaires
  • Ceci est un outrage aux croyances

    La Turquie est déjà rentrée en Europe. Notamment lors des sièges de Vienne de 1529 et de 1683.

    Sauf que, lors de la victoire de 1683 sur l'Empire Ottoman, les pâtissiers viennois eurent le cœur à la galéjade : symbole de l'islam, le croissant donna sa forme à une pâtisserie que les Autrichiens se mirent à bouffer dès le matin pour fêter la victoire sur les armées musulmanes.

    Croissant ou caricature ?

    Un croissant offert pour chaque Charlie Hebdo acheté !

    N'empêche que certains se sont fait brûler des ambassades pour moins que ça.

    Dites non à ces pâtisseries racistes et xénophobes ! Respectons le droit Allah différence !

    Quand Mahmoud Ahmadinejad aura-t-il le courage de réclamer qu'on tranche les mains des boulangers, loi islamique oblige ?


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique